mardi 7 avril 2020

Nos collaborateurs au centre de l'entraide & de la solidarité citoyenne !

Parmi nos initiatives solidaires chez WIDE, nous sommes fiers de mettre en avant nos collaborateurs qui face à des situations complexes, sont solidaires.

Nos employés ont beau être confinés, ils sont nombreux et nombreuses à vouloir participer à l’effort fourni par tous, en faisant preuve d’entraide et d’assistance. À Genève, ce sont nos collaborateurs Helena SARMENTO et Stefano CREPAZ qui ont décidé d’aider des personnes fragilisées.

 

Comment est née cette initiative ?

 

Helena SARMENTO : C’est suite à la demande d'une de mes amies qui vit en France et dont la grand-mère, âgée de 84 ans, vit en Suisse. Avec les restrictions aux frontières, il n’y avait plus personne à proximité pour l’aider. C’est donc tout naturellement que j’ai accepté de les aider. Depuis, je suis directement en contact avec sa grand-mère par téléphone et par messages.

 

Stefano CREPAZ : Avec ma copine, nous avons commencé par accrocher un petit message dans l’ascenseur, proposant nos services pour faire les courses pour les voisins dans le besoin. Puis, suite à un post de notre partenaire « Save a Life », promouvant l’application Five Up (une application de mise en relation entre les volontaires et les besogneux au niveau national), j’ai élargi mes « services » auprès d’une plus large communauté : le canton de Genève.

 

 

Étiez-vous déjà engagés auprès d’une association auparavant ?

 

Stefano : Étant de nature très sociable, j’ai rapidement éprouvé le besoin d’aider les personnes dans le besoin, dans la limite de mes possibilités. Par le passé, j’ai fait partie de l’association de la Croix-Rouge du Canton de Genève : Les Samaritains.

 

Helena : Avant cela, je ne faisais pas partie d’une association d’entraide. Mais vu les circonstances exceptionnelles, beaucoup d’initiatives se sont mises en place, notamment dans ma commune. Je suis d’ailleurs désormais inscrite sur la plateforme Five Up en tant que bénévole, pour apporter de l’aide quand je le peux ! 

 

 

Comment cette entraide citoyenne se concrétise-t-elle ?

 

Helena : Je réalise les courses pour cette dame au même moment que les miennes et lui apporte ce dont elle a besoin une fois par semaine (tout en respectant les mesures de sécurité ;-)). 

 

Stefano : Je pense que le geste et la disponibilité d’un être humain pour un autre permettent de satisfaire un besoin primaire indéniable ! Plus concrètement, ce sont les courses qui permettent, entre autres, de cultiver le lien humain au quotidien. Mais n’oublions pas les gestes encore plus élémentaires, qui nous sont facilités grâce à la technologie : un appel vidéo avec ses parents ou ses grands-parents par exemple, qui permet de rassurer et mais aussi de leur communiquer votre disponibilité.

 

En somme, en ces temps si particuliers, ce sont les petites choses qui ont le plus grand impact, bravo !