jeudi 6 juin 2019

CROSS à DEVOXX 2019 Paris

Retour sur la conférence Devoxx 2019

 

CROSS était présent aux Devoxx à Paris
 
Devoxx est une conférence qui accueille les développeurs du web en passant par la sécurité ou encore par le Cloud Computing. 

La 8ème édition s'est déroulée dans une excellente ambiance, avec 68 exposants. Voici les trois grandes tendances que nous avons retenues cette année :
 
La montée en puissance de Kafka

Identifié et utilisé par CROSS chez nos clients depuis quelques années, c'est avec plaisir que nous avons assisté aux conférences faites par l'équipe Confluent. Nous en sommes désormais sûr : Kafka est bien plus qu'un simple broker. Kafka répond à de nombreux problèmes: broker de message (kafka), intégration (kafka connect), médiation (kafka stream), analyse (KSQL), chargement de données, API stream, stockage (de type event store... ou pas).  Cela en fait un outil idéal pour de nombreux cas comme par exemple l'intégration entre un système transactionnel et un datalake, ou l'intégration d'architecture de type événementiel dite réactive, ou autres.

 

Kubernetes a gagné
Les containers continuent leur progression notamment au niveau du nombre d'instance en production. Qui dit container, dit orchestrateur, et cette année, nous avons eu la confirmation que kubernetes s’est imposée. Plusieurs sessions avec des retours d'expériences nous font dire que nous touchons la fin de la désillusion et que la consolidation est bien entamée. Les prochaines étapes sont la migration du parc d'application monolithique vers des applications distribuées et ainsi la montée en puissance des services meshs.

 

Java s'adapte au container
Les containers étant la technologie du moment, Java se devait d'évoluer. En effet, ayant été conçu à une époque où le client/serveur était de mise, aujourd'hui la JVM est peu adaptée aux containers: temps de démarrage long, empreinte mémoire importante, paramètres de sizing en concurrence avec ceux des pods. On a parfois l'impression d'essayer de faire rentrer un rond dans un carré.
Annoncé l'an dernier, GraalVM vient remettre la JVM dans la course aux langages bien adaptés pour les containers. En effet, cette technologie permet de réduire considérablement les temps de démarrage et l'empreinte mémoire en compilant nativement le code Java. Ainsi de nombreuses mécaniques de la JVM qui étaient faites au démarrage de l'application (runtime) sont faites au moment de la compilation (build time). Si cela augmente significativement les performances, cela a aussi des effets de bord à prendre en compte lors de la migration de vos applications vers des approches microservices. Ainsi, si votre monolithe utilise la réflexion, un initialiseur de class static, il faudra faire appel à de l'expertise pour prendre en compte les contraintes.

 

Durant Devoxx, deux frameworks avec des stratégies différentes, ont été largement présentés pour vous aider dans ce but : Quarkus et Micronaut. Quarkus permet de vous aider à profiter des avantages de GraalVM en utilisant vos anciens frameworks. Micronaut prend le pari de repartir de zéro afin d'avoir un outil totalement adapté à ces nouvelles approches.